annuaire ramses association

Nous avons créé un annuaire consultable


L'association RAMSES a pour vocation de former un réseau entre les différents professionnels concernés par la santé mentale des enfants et des adolescents sourds. RAMSES initie des recherches et développe des actions, au-delà des spécificités professionnelles et des enjeux institutionnels.

 

Groupe de réflexion autour de pratiques cliniques

 

Accueillir les bébés, les jeunes enfants et les parents en surdité

 

Éduquer l’enfant sourd, les apports de l’équipe pluridisciplinaire

 

L’implant cochléaire permet à un nombre important d’enfants sourds d’accéder à la langue orale. La construction de cette langue nécessite grande patience et des soins orthophoniques au long cours. En parallèle, certains services de soins offrent la langue des signes, point d’appui important pour le développement intellectuel et affectif et pour un véritable amarrage généalogique de l’enfant à sa famille. L’étranger à demeure s’efface au bénéfice d’un accueil de l’enfant tel qu’il est dans le nid familial.

 

Dans ce contexte, où la surdité est une rencontre malencontreuse pour les parents entendants, il est important que les professionnels comprennent le développement affectif et intellectuel de l’enfant aux diverses périodes de sa vie. Si l’enfant sourd suit le même processus de développement qu’un enfant entendant, sauf exception, ces processus peuvent être ralentis, déviés ou altérés.

 

Nous assistons, souvent, à deux mouvements affectifs. D’une part la dépression réactionnelle au diagnostic de surdité et le mécanisme de défense qui permet aux parents de ne pas s’écrouler : le déni. Ce dernier entraine un agir, qui mène les parents vers les solutions prothétiques, soutenu par le corps médical. D’autre part l’avènement du regard ébloui des parents sur leur enfant sourd à l’amorce de l’acquisition de la langue orale et de la parole. Ici le narcissisme parental bascule de la dépression vers l’émerveillement. Les apports de la clinique nous montrent que cet émerveillement est un perturbateur, une machine à biaiser les processus de maturité attendus pour l’enfant.

 

Nous nous trouvons devant des personnes qui vivent différemment cet éveil narcissique. Les parents regardent comment leurs désirs d’une langue orale et de la parole entrent dans le corps de leur enfant. L’enfant a entre 2 ans et demi et trois ans. Pour les parents, leur enfant commence à sortir de son état de bébé. L’âge de l’infans cesse au profit d’un petit qui se met à parler.

 

L’enfant est très bien à l’âge qu’il a en présence des tiers. En présence de ses parents, il répond à des injonctions d’un tout-petit. Nous faisons appel aux concepts de régressions temporelle et formelle chez les parents. Il en est un dont les origines se trouvent dans les premiers temps de la vie du bébé, notamment la préoccupation maternelle primaire (cf. Winnicott). Cette préoccupation maternelle primaire a été constamment stimulée par les sollicitations des équipes de soins, les équipes hospitalières et la famille élargie. Les parents n’avaient pas d’autre choix que d’apporter une attention constante à leur enfant sourd. C’est ici qui naissent les altérations du développement psychique de certains enfants sourds oralistes.

 

Les apports théoriques de J. Laplanche autour de la théorie de la séduction généralisée nous montrent qu’il existe dans la satisfaction des besoins et des soins apportés par l’adulte, les parents en l’occurrence et la mère en particulier, des messages qui « sont proposés de toutes parts » p.236. L’adulte propose à l’enfant des signifiants. « Tout geste, toute mimique, prend fonction de signifiant […] nommons-les énigmatiques. Il s’agit du fait que le monde adulte est entièrement infiltré de significations inconscientes et sexuelles, dont l’adulte lui-même ne possède pas le code. » p. 237.

 

Les relations parents / enfant sourd nous servent à entrevoir, par leur exagération, la justesse de ces apports théoriques et viennent souligner ce décalage entre la représentation que les parents se font de leur enfant et les comportements de l’enfant selon les environnements qui lui sont offerts.

 

Ce chemin nous amène à mieux saisir la nature des comportements de l’enfant sourd. Notre travail consiste à lui apporter des réponses conformes à son âge « réel ». Nous avons saisi ces régressions chez les parents qui, malgré eux, glissent des messages chez un enfant qui pour d’autres n’est plus le bébé que les parents imaginent avoir.

 

Nous vous invitons à parcourir ces âges de la vie du jeune enfant sourd. Nos échanges cliniques porteront sur les processus de maturation et sur nos apports psychothérapeutiques dans une démarche de prévention des troubles psychiques. Nous aborderons les choses simples qui peuvent devenir des véritables enjeux dans les relations parents –enfants que d’aucuns appellent « l’éducation » :

 Le non ; Obéir ; L’opposition ; Les demandes ; Les interactions avec des tiers ; Interdire et obéir ; L’importance de la mise en récit de ses jeux auprès du psychothérapeute.

 

inscription, ici

 

 

GROUPE DE TRAVAIL  2021-2022

ÉTUDES DE TEXTES

 

 

F.DOLTO, LES ENFANTS SOURDS et LA PSYCHANALYSE

 

 

Malgré sa notoriété, on ne le sait pas assez, F. Dolto s’est intéressée aux enfants sourds. Elle en a suivi à sa consultation, s’est préoccupée d’eux dans le social. Elle a travaillé avec des professionnels, notamment à l’INJS de Paris. Enfin elle a écrit à leur sujet. Ce corpus est peu connu pour la bonne raison qu’il se trouve disséminé dans l’ensemble de l’œuvre de l’auteure. Aujourd’hui cette pensée est encore à découvrir. Elle est riche d’enseignements et de questionnements qui peuvent éclairer la pratique professionnelle. Dans ce groupe de travail il s’agira, de se saisir de ces écrits, de les étudier, de les interroger en s’appuyant sur les autres écrits de l’auteur, ceux de ses pairs et sa propre expérience clinique afin d’échanger ensemble pour un enrichissement de nos pratiques.   

 

Public concerné : Professionnels œuvrant dans le champ de la surdité et se sentant concernés par l’approche psychanalytique.

 

 De Octobre 2021 à juin 2022; Un samedi par mois; de 9h30 à 12h30

 

Dates: Les : 09/10; 13/11; 11/12; 08/01; 12/02 ; 12/03; 09/04; 14/05 et 11/06.

 

Lieu : UTES: 64, rue de la Glacière,75013 Paris

A défaut, selon les conditions sanitaires, les rencontres se feront par visioconférence.

 

Le nombre de places est limité.

 

Groupe fermé, engagé depuis plusieurs années. Un entretien préliminaire est indispensable. L’adhésion à l’association est demandée, elle donne un accès au groupe et des tarifs préférentiel aux manifestations organisées par RAMSES. 

  

inscription, ici